Si vous n’avez rien compris à l’intitulé de cet article, ne partez pas tout de suite, je vais vous expliquer!

L’halicte est un insecte qui ressemble à une abeille.

halicte ressemblant à une abeille sur une fleur

Oui, dit comme ça, tout le monde s’en fout. Et puis, aucun rapport avec un atelier d’écriture créative. Je suis absolument d’accord.

On n’est pas bien là?

Les mots donnés

Ok, j’arrête mes bêtises. Ainsi, cette semaine, nous partons pour un exercice de mots donnés. C’est à dire que les mots suivants que vous ne pensiez certainement jamais employer doivent se retrouver dans le même texte:

Pire, ce texte doit  être narratif et donc raconter une histoire (plus ou moins) cohérente. En option, vous pouvez vous entraîner à lire cette liste le plus vite possible à voix haute et m’envoyer la vidéo. Non, je plaisante.

Par ailleurs, comme je suis plutôt sympathique, vous n’avez qu’à cliquer sur chaque mot pour découvrir sa définition. Elle est pas belle la vie?

Donc, pour m’envoyer vos menaces et vos textes, toujours la même adresse: latelier@cp-writing.fr , en précisant si vous souhaitez être publié.e et sous quel nom.

J’ai hâte de découvrir par quels tortueux chemins vos cerveaux vont passer pour créer votre histoire!

À vos claviers!

On se prête au jeu:

Plus relevé que les autres, il est possible que l’exercice des mots imposés vous ai donné du fil à retordre! Comme toutes les semaines, je vous propose ma participation au défi proposé pour vous aider et peut-être vous inspirer:

« Allongé dans l’herbe, Philémon regardait voleter un halicte. Si près de ses yeux, l’insecte lui paru énorme. De son côté, l’halicte fut très étonné de voir un oeil de géant. Ne sachant trop quoi faire, frappée d’acatalepsie, il préféra agiter plus vigoureusement ses ailes et aller voir ailleurs s’il y était.

Déçu de la décision de la bestiole, Philémon laissa glisser son attention qui se porta sur l’aragonite qu’il tenait dans sa main. Il se redressa sur son séant et s’assit en tailleurs pour mieux la contempler. Le jeune homme la fit tourner entre ses doigts pour en admirer les reflets orangés. Il l’avait trouvée, et un vieux du village lui avait dit qu’elle était une pierre protectrice de l’environnement. Au vu des panneaux qui ceinturaient le champ où il se trouvait, sur lesquels étaient inscrits le projet de construction d’une usine pétrochimique, il avait de sacrés doutes sur son efficacité. Ceci dit, il avait toujours été un peu philistin, complètement fermé aux choses de l’art, de la littérature, de l’esprit. Ce qu’il aimait par dessus tout, c’était rester allongé dans l’herbe pendant des heures et surtout ne penser à rien. Il estimait que les discours de l’ancien se voulaient plus pithiatiques que véridiques. Enfin, il le préférait tout de même à toutes les grenouilles de bénitiers, perdues dans leur latrie, qui se contentait de prier pour sauver le village.
Un caillou n’y changerait certainement pas grand chose, mais des prières incessantes non plus. Peut-être fallait il se résoudre, songeait-il. Puis il se leva et quitta le champ qui allait bientôt se retrouvé dévasté.  »

Proposé par Chloë le 16/04/2018

Émancipation

Pauline, du blog « Entre Vous & Pau », a réalisé le défi des mots imposés de la semaine, et avec brio! Elle nous présente Maël, jeune orphelin élevé par ses grands-parents, qui s’apprête à voler de ses propres ailes. Découvrez un extrait de son texte, et pour lire la suite, rendez-vous sur son blog:

 » “Lorsque Pharaon eut laissé partir le peuple, Dieu ne lui fit pas prendre la route du pays des Philistins, bien qu’elle fût plus proche, car Dieu s’était dit qu’à la vue des combats le peuple pourrait se repentir et retourner en Égypte.”

Maël referma le livre d’un geste sec. Sa grand-mère, très pieuse, l’obligeait tous les jours à lire la Bible une heure avant le souper, mais ce soir, le culte de latrie lui semblait impossible. […] »

Proposé par Pauline, le 13/04/2018

Pourvu…

« Quelle plaie d’être étudiant ! Écouter un cours barbant sur l’acatalepsie des sceptiques grecs tout en songeant aux études qu’on aurait vraiment voulu poursuivre. Mais bon, là était mon destin, mal barré dans la vie comme j’étais, je n’allais quand même pas m’autoriser le luxe du choix de mon orientation ! S’occuper d’un frère pithiatique à plein temps ne permet pas la moindre liberté. Bosse et tais-toi.

Fin des cours, enfin. Pourquoi ne pas sécher, comme tout le monde ? Pourquoi pas. Quand j’aurais besoin de ton avis, je secourais les barreaux de ta cage.

Je songeais à ma collection de pierre, une passion comme une autre, et en particulier à une superbe aragonite que je venais d’acquérir lorsqu’une espèce de philistin me frappa à la tempe avec ce que j’eus le temps d’identifier comme une sorte de biveau en métal. Une autre série de coups s’en suivi, chacun m’assommant plus que le précédent. Je saignais. L’inconscience me gagnait. Je me pris à rêver d’avoir vécu comme un halicte, dans un nid souterrain. L’inconnu frappait toujours, sans raison apparente. Ma vie s’était déroulée comme ma mort, allant toujours de mal en pis, sans que je n’y puisse rien changer. J’eus à peine le temps de faire mon dernier culte de latrie et de le dédier à mon frère. Faites qu’il s’en sorte, qu’il arrive à se tirer de cette vie de merde mieux que je ne l’ai fait…Pourvu qu’il y parvienne… Pourvu… »

Proposé par Marion, le 04/05/2018

halicte mots imposés

En découvrir plus…

Si vous ne savez pas ce qu’est l’Atelier, je vous conseille la lecture de cet article.

Vous avez aimé l’exercice des mots imposés et vous souhaitez vous challengez? Alors n’hésitez plus et retrouvez les autres défis de l’Atelier:

Pour retrouver le premier exercice autour de la réécriture et des registres, et peut-être proposer votre version c’est par ici.

Si vous préférez vous laisser tenter par la présentation de votre héros ou héroïne, c’est plutôt par là !

Si vous préférez jouer avec le côté obscur de la Force (à vos risques et périls), vous pouvez présenter votre méchant.e juste là !

Enfin, pour voyager avec des explorateurs et exploratrices et leurs découvertes incroyables, on peut faire un tour ici.

2 thoughts on “L’Atelier – Exercice 5 – Halicte toi-même!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *