Bonjour à toutes et à tous en ce lundi de Pâques que je vous souhaite chocolaté!

Après être parti à la rencontre de héros, d’héroïnes, mais aussi de vilains et vilaines, on attrape cette semaine son sac à dos et on chausse ses chaussures de randonnées afin de cheminer vers de nouveaux horizons. Alors, vous voyez où je veux en venir?

« Je pars pour une aventure! »

Si vous aussi vous vous sentez l’âme d’un Hobbit aventureux quittant sa Comté natale, l’exercice de cette semaine est fait pour vous! En effet, la consigne est on ne peut plus simple. Votre texte doit commencer par:

 » C’est l’histoire d’un aventurier / d’une aventurière … »

Maintenant à vous de jouer! Qu’est-ce-qu’il ou elle découvre?

C’est l’occasion de faire voyager vos lecteurs vers des paysages fantastiques, de les emmener à la conquête de l’espace ou des les entraîner pour une aventure fantastique vers un nouveau monde!

J’ai hâte de voyager à vos côtés!

Pour m’envoyer vos productions, il suffit de les transmettre par mail à l’adresse latelier@cp-writing.fr en précisant si vous acceptez ou non d’être publié.e sur le blog et si oui sous quel nom ou pseudo.

Pour ne rien manquer de l’actualité de l’Atelier, on se retrouve sur la Page Facebook et sur Instagram !

À vos claviers!

On se prête au jeu:

Comme toutes les semaines, je vous propose ma participation au défi. Aujourd’hui, on suit Indiana Jacques, un explorateur un peu banal qui part pour la moins banales des aventures!

Indiana Jacques

«C’est l’histoire d’un explorateur un peu nul, Indiana Jacques, comme il se faisait appeler, car l’on peut être un peu nul, mais avoir des références cool. Indiana Jacques savait qu’il n’était pas un explorateur extraordinaire, mais le jour où il avait décidé de tout plaquer pour vivre son rêve d’enfant avait été le plus beau de toute sa triste vie de contrôleur des impôts.
Aussi, Indiana Jacques fut le premier surpris en découvrant la machine.
Il avait commencé à douter de la réalité de ce qu’il vivait après la fosse aux serpents et les volées de flèches qu’il avait déclenchées (il avait survécu de justesse), peu après avoir pénétré dans cette grotte mystérieuse non-répertoriée sur ses cartes.
C’était devenu franchement bizarre quand la grotte avait débouché sur une vallée immense, dont personne n’avait jamais entendu parlé, après avoir parcouru d’interminables dédales dont les murs étaient couverts de glyphes mystérieusement mystiques.
Il avait couru en entendant des bruits suspects derrière lui et s’était enfoncé dans la forêt, où les arbres grands comme des grattes-ciels l’avaient passablement alarmé sur la situation.
Lorsqu’il avait croisé la première créature dotées de huit pattes mais d’un seul oeil, il était persuadé d’avoir définitivement perdu la raison.
Alors quand il avait débouché sur la clairière au centre de laquelle trônait une machine complexe, pleine de câbles, de lumières clignotantes et de boutons en tout genre, il avait arrêté de se poser des questions. Il y avait un siège et un harnais, il s’assis toujours sans réfléchir, et aussitôt un écran s’illumina devant lui. Des symboles d’abord incompréhensibles se modifièrent peu à peu, et bientôt Jacques pu lire: « sélectionner votre destination ». Un clavier holographique vint docilement se positionner sous ses doigts. Indiana Jacques inscrivit rapidement « Pluton », sans trop savoir pourquoi. L’écran répondit: « Pluton est plutôt fraîche en cette période de l’année, mais les animations de la fête de Charon battent leur plein. Nous vous recommandons de revêtir la combinaison chauffante disponible à l’arrière du véhicule avant de sortir ». Puis, le sas qu’Indiana Jacques n’avait pas remarqué se ferma et il prit son envol. »

Proposé par Chloë, le 06/04/2018

Mais qu’est ce que je fais là…

« C’est l’histoire d’une aventurière, dont l’aventure était motivée par intérêt pécuniaire plus que par volonté d’explorer le monde. Traverser la grotte, parcourir le pont qui enjambe la rivière souterraine, infiltrer la ville jusqu’au temple d’obsidienne, prendre le calice, faire le chemin inverse et retrouver le commanditaire au point de rendez-vous pour lui transmettre l’objet et récupérer la prime. Ce contrat s’annonçait facile et rapide pour Elézia, maître-voleuse de son état; un moyen efficace de se refaire après les déboires de ses dernières aventures. « Un jeu d’enfant, une simple mission de récupération pour autrui » s’était-elle dit, tout en signant magiquement le contrat, au montant pourtant ridiculement haut. En sortant de la caverne, qui débouchait sur l’énorme caldeira d’un volcan, elle venait de comprendre son erreur et regrettait déjà de savoir pris le temps de demander quelques précisions…
Elézia s’était engagée dans une aventure qui pourrait très bien être la dernière de sa carrière de « récupératrice pour autrui », ainsi que de sa vie. Elle devait donc d’abord traverser un pont de pierre en espérant que la lumière rougeoyante de la rivière de lave ne trahisse pas sa présence auprès des gardes postés sur les murailles. Puis, elle avait pour bout d’infiltrer la ville maudite de Kor-El-Kesh, peuplée par une secte maléfique dissidente de l’empire des minotaures, se rendre dans leur Saint des saints pour voler leur calice sacré. Enfin, elle n’avait d’autre choix que de faire chemin inverse en espérant ne pas se faire voir, ce qui signerait son arrêt de mort.
« Mais qu’est-ce que je fais là… ». »

Proposé par Charles, le 07/04/2018

Une trouvaille inestimable

Auguste est un vieil explorateur qui n’explore plus vraiment…pourtant l’appel de l’aventure fini par le reprendre alors qu’il trouve une carte ancienne dans un livre qu’il a emprunté à sa voisine un peu perchée! Mais où donc cela va-t-il le mener?

Une nouvelle fois, Pauline, du blog « Entre Vous & Pau » nous amène à la rencontre d’un personnage attachant, intriguant, et dans un univers qu’on a envie de découvrir! Pour lire son texte, rendez-vous sur son blog!

Proposé par Pauline, le 09/04/2018

on part pour une aventure!

Si vous ne savez pas ce qu’est l’Atelier, je vous conseille la lecture de cet article.

Pour retrouver le premier exercice autour de la réécriture et des registres, et peut-être proposer votre version c’est par ici.

Si vous préférez vous laisser tenter par la présentation de votre héros ou héroïne, c’est plutôt par là !

Enfin, si vous préférez jouer avec le côté obscur de la Force (à vos risques et périls), vous pouvez présenter votre méchant.e juste là !

One thought on “L’Atelier – Exercice 4 – On part pour une aventure!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *