Quand vous avez lu le titre de l’exercice de cette semaine: la disparition, vous pouvez avoir eu plusieurs réactions.

  1. Mais c’est pas fini avec ses délires sur Halloween là?
  2. Ça me dit vaguement quelque chose…
  3. Oh oh. Pourvu qu’elle ne parle pas du roman de Georges Perec.
  4. *Insérez ici toute autre réaction*

Mauvaise nouvelle, on parle bien du roman de Perec.

La disparition, ou la vie sans « e »

Si le roman La disparition ne vous dit rien du tout, rassurez-vous. Vous avez peut-être déjà entendu parler d’un roman écrit entièrement sans la lettre « e ». Et bien c’est celui-ci.

Publié en 1969 et écrit par Georges Perec, ce roman d’environ 300 pages ne comporte pas une seule fois la lettre « e », qui est pourtant la lettre la plus utilisée de la langue française.

Je ne vais pas vous faire un cours magistral ni sur le roman, ni sur l’auteur. Sachez seulement qu’au delà de la prouesse technique et littéraire, Perec avait une autre bonne raison de choisir la lettre « e ».

En effet, l’auteur a perdu ses parents très jeune, alors La disparition, c’est aussi un peu la vie sans « e », sans « eux », ses parents. La contrainte dans l’écriture était donc aussi une forme de psychothérapie pour lui.

Maintenant que l’ambiance est bien plombée, parlons un peu de l’exercice de cette semaine!

Écrire en lipogramme

Écrire avec pour contrainte de ne pas utiliser une des lettres de l’alphabet a un nom: écrire en lipogramme. C’est le défi de cette semaine. Attention, on attaque donc un exercice qui va vous donner envie de vous arracher les cheveux.

Comme je suis plutôt sympa (si, si), je vous laisse le choix de la lettre à éliminer de votre texte. Comme d’habitude, la forme est libre, prose, versification, etc. N’oubliez pas d’indiquer au début ou à la fin de votre texte quelle lettre vous avez choisie!

Alors prenez le temps de vous faire une camomille relaxante, et à vos claviers!

À vous de jouer:

Pauline, du blog Entre vous & Pau, a eu le courage de se frotter à l’exercice du lipogramme. Et comme elle trouvait ça un peu facile, elle s’est imposé de ne pas utiliser un voyelle somme toute peu usitée en français: le A!

Pour découvrir son texte, suivez le guide: Lipogramme.

exercice la disparition

Envie d’autre chose?

Ça tombe bien, il y a pléthore d’exercices différents à l’Atelier, et ils sont tous accessibles dans Les archives !

One thought on “L’Atelier – Exercice 20 – La disparition”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *